[BDPalabres] Gabon: Meeting du BDP-Gabon Nouveau interdit à Libreville (+ Photos)

marie-claire mengue-me-nzome protected at yahoo.fr
Jeu 28 Mai 04:43:41 EDT 2009


Les medias français prétendent que paris a laché Bongo , moi je ne le pense pas du tout , car paris vient de signer les memes accord avec libreville qu`avec Togo . En ce sens que les millitaires fran4ais stationnés à libreville , franceville et oyem ne tolereront point les emeutent de la population gabonais au cas où elle se rebellerait .L`Après-Bongo est en train de se faire sur le dos des Gabonais comme toujours et vous nous communiquez autre chose depuis un bon bout de temps ... Vous avez enregistrez mon adresse mail pour me surcharger de ces informations ?? ... alors que je m`étais adressé avous depuis plus de 3 ans déjà et jamais recut de réponse quand je mü etais interessé à adhérer dans votre mouvement ...
En outres quand je dis que Paris n`a pas encore laché Bongo , c`est parce que je réalise qu`il brouille les piste en donnant les fausses information o`réellement où Bongo est en train de se faire soigner : à savoir dans une clinique privée et pas en espagne .
 
Bonne chance à nous tous pour notre beau pays !!! ....

--- En date de : Sam 23.5.09, BDP-Gabon Nouveau <bdp at bdpgabon.org> a écrit :


    De: BDP-Gabon Nouveau <bdp at bdpgabon.org>
    Objet: [BDPalabres] Gabon: Meeting du BDP-Gabon Nouveau interdit à Libreville (+ Photos)
    À: ""Case à Palabres - BDP-Gabon Nouveau"" <bdpalabres at bdpgabon.org>
    Date: Samedi 23 Mai 2009, 22h39

    Gabon: Meeting du BDP-Gabon Nouveau interdit à Libreville

    Source: BDP, 23 mai 2009
    http://www.bdpgabon.org/articles/2009/05/23/gabon-meeting-du-bdp-gabon-nouveau-interdit-a-libreville/
    camions_gendarmerie6.jpg

    Une vue des camions de gendarmerie stationnés sur le parterre prévu pour l'installation du matériel et des tentes pour la tenue du meeting de Rio, 11h00 du matin.
    camions_gendarmerie2.jpg
    	
    camions_gendarmerie3.jpg
    	
    camions_gendarmerie4.jpg
    camions_gendarmerie5.jpg
    	
    camions_gendarmerie6.jpg
    	
    camions_gendarmerie7.jpg
    camion_gendarmerie.jpg
    	
    police.jpg
    	
    police1.jpg
    police2.jpg
    	
    police3.jpg
    	police4.jpg

    Le Meeting du BDP-Gabon Nouveau prévu aujourd’hui à 15h00 au Carrefour Rio à Libreville a été interdit par les autorités gabonaises.
    Très tôt ce matin, le régime a déployé un important dispositif policier à Libreville, notamment au Carrefour Rio, pour empêcher la tenue du meeting-débat prévu par le BDP-Gabon Nouveau à cet endroit dès 15h00.
    Les premiers signes d’interdiction ont commencé dès 8h00 du matin quand les prestataires de service contractés par le mouvement n’ont pu installer les chaises, tentes et équipements sonographiques loués pour le meeting. Malgré l’affirmation du BDP-Gabon Nouveau aux policiers que le BDP-Gabon Nouveau avait écrit une lettre au Ministère de l’intérieur annonçant la tenue du meeting et que le Ministère n’avait exprimé aucune opposition à ce meeting, les policiers ont refusé l’installation du matériel.
    Devant l’insistance de la Coordination nationale, un lieutenant de police a emmené l’équipe du BDP au bureau du Commandant de Police de la Préfecture de Libreville. Le Commadant a informé la Coordination Nationale du fait que le Ministère de l’intérieur avait donné des ordres fermes pour que le meeting soit interdit.
    Vers 11h00, les membres de la Coordination Nationales sont revenus à Rio pour constater que les services de la gendarmerie et de police avaient investi les lieux du meetings et installé des camions militaires sur les terres-plein, et que des unités spéciales d’intervention armées avaient également été déployées en tenue anti-émeute. Des fouilles de voitures et des positionnements policiers ont même été constatées sur les grands axes menant au Carrefour Rio.
    Les quelques journalistes qui, sur place, ont fait le déplacement, y compris des représentants de la BBC, de RFI et de l’AFP ont été inerdits de filmer les policiers, qui ont même été jusqu’à arracher la caméra de Yves-Laurent Ngoma, représentant de RFI, avant de la lui restituer après s’être assuré qu’il n’avait rien filmé.
    Le déploiement militaire et policier fait suite à la distribution au cours de la semaine écoulée de flyers par le mouvement “Bongo Doit Partir” invitant les populations à se rendre à Rio ce samedi à 15h00 pour un débat sur l’alternance démocratique au Gabon.
    En effet, en considération de la mystérieuse absence d’Omar Bongo qui semble avoir déserté ses fonctions dans le plus grand des secrets et sans que le peuple ait été informé des conditions de son absence, et de l’immobilisme des institutions de la République (Parlement et Cour constitutionnelle) n’osant déclarer la vacance pourtant plus qu’évidente du pouvoir au Gabon conformément aux injonctions de l’Article 13 de la Constitution gabonaise, la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au Gabon avait décidé de commencer à Rio, dès ce samedi 23 mai 2009 à 15h00, le débat de l’alternance politique démocratique au Gabon.
    Le Président du BDP lui-même, le Dr. Daniel Mengara, avait par ailleurs dès lundi fait parvenir une lettre aux présidents de la Cour constitutionnelle, du Sénat, de l’Assemblée nationale et au Premier ministre, leur demandant de bien vouloir appliquer la loi constitutionnelle en déclarant la vacance du pouvoir au Gabon.
    Depuis l’annonce de ce meeting plusieurs autorités, y compris le Premier ministre, se sont succédées à la télévision nationale dans le courant de la semaine pour demander aux populations de ne pas assister à cette manifestation. Des groupes de voyous commandités par le Ministre de l’intérieur sont également intervenus à la télévision pour menacer les membres de la Coordnation nationale du BDP tout en mettant en garde toute personne qui se rendrait à ce meeting.
    LIRE LA SUITE: http://www.bdpgabon.org/articles/2009/05/23/gabon-meeting-du-bdp-gabon-nouveau-interdit-a-libreville/

    -- 
    BDP-Gabon Nouveau
    P.O. Box 3216 TCB
    West Orange, New Jersey 07052, USA
    Tel: 973-447-9763
    Fax: 973-447-9763
    Email: bdp at bdpgabon.org
    Site: http://www.bdpgabon.org
    ------------------------------


    -----La pièce jointe associée suit-----




Plus d'informations sur la liste de diffusion BDPalabres